Actualités du secteur

Communiqué de Presse : " Du portage de repas à l'accompagnement à la nutrition "

 Le portage de repas, un acteur central du Bien Vieillir à Domicile souvent méconnu des politiques de l’autonomie

Fédérant les principaux acteurs du portage de repas à domicile, la Fédésap réclame depuis longtemps une meilleure prise en compte de ce métier oublié de la loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV). Et pourtant, ce métier contribue pleinement à la politique de Bien Vieillir à Domicile. Rappelons ici que plus de 40% des personnes âgées hospitalisées de + de 75 ans le sont pour des conséquences directes ou indirectes liées à la dénutrition[1].

Organisés au sein de la commission « Portage de repas et nutrition » de la Fédésap, ces acteurs revendiquent une approche professionnelle différenciée au regard de la prestation de « livraison de repas » tant en termes de spécialisation (publics fragiles) que de démarches « qualité » : circuit court, gestion des risques sanitaires, veille médico-social, formation spécifique des salarié(e)s, coordination avec le tissu médico-social sur les territoires...

Ce métier complexe aux caractéristiques spécifiques n’a pas été pris en compte lors des différentes réformes liées au cahier des charges de l’agrément et de l’autorisation. Il en résulte sur les territoires des pratiques très hétérogènes tant en termes de qualité que de pratiques professionnelles non adaptées aux publics visés.

Le portage de repas, créer un vrai métier :  des mesures simples pour faciliter le Bien Vieillir à Domicile

Dans un contexte de réflexion globale ouverte par la signature du Contrat de filière, la Fédésap souhaiterait pouvoir envisager plusieurs pistes de réflexions avec les ministères concernés sur la reconnaissance d’un métier à part entière, créateur de richesses, d’emplois et de bien vivre pour nos concitoyens les plus fragiles.

Les Assises du Domiciledes 28 et 29 septembre, ont d’ailleurs été l’occasion de défendre quelques propositions par l’intermédiaire de M Saglier, président de la commission « Nutrition et Portage de Repas » de la Fédésap :

  • Créer un vrai métier - service « portage de repas » reconnu comme tel par les Conseils Départementaux 
  • Intégrer la thématique « nutrition et portage de repas » dans les différentes instances et dispositifs des politiques de l’autonomie : conférences des financeurs, CDCA,...
  • Harmoniser le cadre fiscal et social de ce nouveau métier sur celui des SAAD
  • Prendre en compte la spécificité de la nutrition comme élément essentiel de l’accompagnement des personnes âgées ou handicapées dans le cadre de l’APA et de la PCH
  • Harmoniser les pratiques sur les territoires via l’instauration d’un cahier des charges spécifique : certification, formation, coordination, prévention, veille, stationnement prioritaire...
  • Promouvoir l’innovation : circuits courts, bio, véhicules « propres » ...

Ces mesures seront défendues et présentées par la Fédésap dans le cadre du Contrat de Filière auprès des différentes tutelles et acteurs de la politique du Grand Âge et du handicap[2].

 

[1]Collectif de lutte contre la dénutrition http://www.luttecontreladenutrition.fr

[2]Contributions de la commission « Portage de Repas et Nutrition » de la Fédésap et de ses entreprises adhérentes (septembre 2017)

Classé dans :
Réseau Fédésap
Fédération de Proximité, retrouvez nos Délégué(e)s territoriaux

Cliquez sur la région ou le département pour connaitre leurs coordonnées